This search form (with id 1) does not exist!

Mot-clé du sujet : Intimidation sexuelle

Homepage Forum Mot-clé du sujet : Intimidation sexuelle

Recherche le soutien de personnes de ton entourage : amis, famille, ton amoureux(se) ou des copains ou copines de classe.

  • Tu peux discuter de ton problème avec eux. Ils peuvent t’aider à le gérer.
  • Tu peux t’entraîner avec eux à la manière dont tu vas réagir face à la personne qui te harcèle. Comme ça, tu seras préparé(e) et plus sûr(e) de toi le moment venu.
  • Tu peux également décider que les personnes de ton entourage interviennent si une nouvelle situation désagréable se présente.

#Drague
#Intimidation sexuelle
#Sécurité en ligne
#Sexualité

Ignorer peut fonctionner. Parfois, ça marche, et l’autre personne arrête d’elle-même. Mais il est souvent préférable de faire savoir très clairement que tu trouves ce comportement désagréable et que l’autre doit arrêter. Tu te montres sûr(e) de toi et l’autre a l’occasion de tirer une leçon de la situation.

Fixe tes limites

  • Sois clair(e) dans les signaux que tu envoies. Si tu envoies des signaux ambigus, l’autre personne ne comprendra peut-être pas clairement que tu ne veux pas quelque chose. Bien sûr, ça ne veut pas dire que c’est ta faute, mais la clarté ne fait de mal à personne 🙂
  • N’argumente pas et ne t’excuse pas. Il n’y a pas de mal à fixer ses limites. Si l’autre personne pense que tu exagères, si elle n’est pas d’accord ou veut te faire changer d’avis, répète ton message. Ne t’épuise pas en détails ou en déclarations.
  • Si nécessaire, déconnecte tous les canaux de communication en ligne. Bloque les comptes de réseaux sociaux, les adresses e-mail et les numéros de téléphone de la personne qui te harcèle s’il/elle persiste ou te fait sentir en danger.

#Drague
#Intimidation sexuelle
#Sécurité en ligne
#Sexualité

Bien sûr ! Une étude montre que 28 % des garçons ont déjà été victimes d’intimidation sexuelle en ligne d’une manière ou d’une autre. Mais dans le cas des filles, ce chiffre est de pas moins de 91%.

Les jeunes et les filles risquent davantage d’être confrontés à l’intimidation sexuelle en ligne. Des études internationales montrent que les filles et les femmes sont jusqu’à trois fois plus souvent la cible d’avances sexuelles non désirées que les garçons et les hommes.

En outre, diverses études montrent que les jeunes qui risquent de subir des avances sexuelles non désirées ‘hors ligne’ y sont aussi plus souvent confrontés en ligne.

#Intimidation sexuelle
#Sécurité en ligne
#Sexualité

Envoyer une dickpic non sollicitée n’est JAMAIS une bonne idée. Dans la vraie vie, tu ne montrerais pas tes parties génitales pour impressionner ton crush, non ? Alors pourquoi irais-tu le faire en ligne ?

Les ‘dickpics’ non désirées sont un exemple classique de harcèlement sexuel en ligne. Tu as peut-être l’impression que ce n’est pas le cas, mais il peut être extrêmement intimidant de recevoir des images sexuelles non désirées.

Selon Justin Lehmiller, sexologue à Harvard, les hommes ont trois raisons d’envoyer des dickpics : l’attention, l’évolution et l’exhibitionnisme. Quoi qu’il en soit… souviens-toi : ne le fais pas, sauf si l’autre personne le demande. Sinon, tu commets vraiment un délit punissable. Et ces peines ne sont pas rien, même pour les mineurs…

#Drague
#Intimidation sexuelle
#Sécurité en ligne
#Sexualité

L’intimidation sexuelle désigne toute forme de comportement sexuel non désiré en ligne. Il peut s’agir de harcèlement ou de violence verbale, par exemple des remarques sexistes ou des questions intimes sur ta vie privée, mais aussi de la réception d’images sexuelles non désirées.

L’intimidation sexuelle en ligne utilise des canaux numériques et tu reçois des messages, des vidéos, des photos ou des images à caractère sexuel non désirés.

L’‘intimité non désirée’ n’est pas un concept juridique. Cependant, certaines formes, comme les agressions et le sexisme, peuvent constituer une infraction pénale à caractère sexuel.

L’intimité non désirée peut être très ennuyeuse et désagréable, surtout si cela se produit de manière répétée. Cela te met mal à l’aise et peut te donner un sentiment d’insécurité.

#Intimidation sexuelle
#Sécurité en ligne
#Sexualité

En fait, c’est très simple. Ne fais jamais rien qui te mette mal à l’aise. Tu as l’impression d’être poussé(e) ou tu as des doutes sur les intentions de quelqu’un ? Parles-en le plus vite possible avec un adulte en qui tu as confiance.

Quelques conseils pour éviter le grooming :

  • La règle des dix minutes – Ne rajoute sur les réseaux sociaux que des personnes avec lesquelles tu as parlé hors ligne pendant au moins dix minutes. En effet, on ne sait jamais s’il s’agit vraiment de la personne qui apparaît sur la photo de profil.
  • Ne conviens jamais d’un rendez-vous seul(e) avec des personnes que tu ne connais qu’en ligne. Tu veux quand même rencontrer la personne ? Préviens un copain, une copine ou une personne de confiance et organise le rendez-vous à un endroit très fréquenté, en plein jour ! Mieux vaut prévenir que guérir !
  • Quelqu’un se fait passer pour un(e) ami(e) et tu as des doutes ? Pose une question à laquelle seul cet(te) ami(e) peut répondre.
  • Via le jeu et à propos du jeu ! Si tu es gamer, ne partage pas sans réfléchir des infos personnelles avec d’autres gamers que tu ne connais pas. En effet, même ici, on ne sait jamais vraiment quelles sont les intentions des autres. N’hésite donc pas à discuter de stratégies et de tactiques de jeu, mais ne parle aux autres gamers qu’à propos du jeu et, de préférence, uniquement via la fonction chat du jeu.
  • Adulte de confiance. Tu te sens mal à l’aise à propos de quelque chose en ligne ? Tu as l’impression que quelqu’un te pousse à partager des images que tu n’as pas vraiment envie de partager ? Parles-en à un adulte de confiance.
  • Ose dire non. Tu ne dois JAMAIS rien à personne.

#Amour en ligne
#Grooming
#Intimidation sexuelle
#Sexualité

Il ne faut pas non plus devenir parano… Tu peux en effet souvent rencontrer en ligne des personnes qui sont sur la même longueur d’onde que toi. Mais tu dois aussi toujours être bien conscient(e) du fait que les groomers sont malins. Au début, ils s’en tiennent généralement à des conversations très innocentes. Par exemple, ils veulent savoir quels sont tes jeux préférés ou tes autres centres d’intérêt. Ils essaient ainsi de gagner ta confiance et de créer un lien de confiance. Ils se présentent donc comme un(e) ami(e) digne de confiance. Mais en réalité, ils savent que tu ne te sens pas bien ou que tu n’es pas sûr(e) de toi. Et ils en profitent.

Ensuite, les conversations prennent une connotation sexuelle. Le groomer te pose des questions très précises sur tes relations et tes expériences sexuelles ou te donne des conseils en matière de sexualité. Ensuite, le groomer va encore plus loin. Par exemple, il/elle te demandera d’envoyer des photos dénudées ou de faire des choses sexuelles devant une webcam.

#Amour en ligne
#Grooming
#Intimidation sexuelle
#Sexualité

Le grooming est la stratégie avec laquelle un adulte sollicite et manipule un(e) mineur(e) à des fins sexuelles. Les groomers sont généralement très manipulateurs et prennent le temps de gagner la confiance et de créer des liens. Progressivement, ils incitent à des actes sexuels. Les groomers gagnent la confiance en jouant l’ami adulte compréhensif et en faisant des compliments. C’est ainsi qu’ils essaient d’inciter les victimes à se dénuder.

Le grooming peut conduire à des abus sexuels en ligne (par exemple via webcam, messages de chat, mails) et hors ligne (lors d’une rencontre physique).

#Grooming
#Intimidation sexuelle
#Sexualité

Avec le scam ou arnaque par sextorsion, tu reçois un mail dans lequel des escrocs affirment avoir piraté ton ordinateur et avoir pris des photos intimes de toi pendant que tu regardais du porno. Les escrocs menacent de diffuser les images sur internet si tu ne leur verses pas une certaine somme d’argent. Ils essaient de te mettre sous pression en te demandant d’agir rapidement. Bien souvent, ils demandent de verser la somme en bitcoins, ce qui est également suspect. L’arnaque par sextorsion est du pur bluff : les escrocs n’ont pas d’image de toi.

Pour faire croire à leur victime qu’ils ont bien piraté son ordinateur, les escrocs ont recours à plusieurs techniques :

  • Dans les cas d’arnaque par sextorsion, ils utilisent parfois un ancien mot de passe qu’ils ont trouvé sur Internet. En effet, à la suite de fuites de données, des adresses mail assorties de leur mot de passe circulent sur Internet. C’est pourquoi il est important de régulièrement changer de mot de passe. Clique ici pour plus d’infos sur les mots de passe sécurisés.
  • Une autre méthode utilisée est le ‘spoofing’ (usurpation) de ton adresse mail. Tu reçois un mail qui semble provenir de ta propre adresse mail, ce qui te fait croire que les escrocs ont accès à ta boîte mail. Mais ce n’est pas le cas. Pour plus d’infos sur le spoofing, consulte notre page « Spoofing : l’expéditeur du message est votre adresse e-mail. »

Tu as reçu un message de ce type ? Pas de panique !

  • Tu n’as jamais partagé d’images intimes personnelles ? L’escroc bluffe, tout simplement : il ne peut pas posséder d’images de toi.
  • Marque le message comme SPAM ou indésirable. Bloque l’expéditeur.
  • Ne cède pas à la demande d’argent et dépose plainte auprès de la police.
  • Ne réponds pas au mail et supprime-le.

Tu as reçu un message et tu y as réagi. Et maintenant ?

  • Marque le message comme SPAM ou indésirable. Bloque l’expéditeur.
  • Dans certains cas d’e-mails d’arnaque par sextorsion, l’expéditeur mentionne ton (ancien) mot de passe. Tu as confirmé que le mot de passe est correct ? Nous te conseillons d’immédiatement modifier les mots de passe de tous tes comptes et d’opter pour un mot de passe sûr et unique par compte. Voici tous les trucs et astuces concernant l’utilisation des mots de passe.
  • Tu as payé ? Dépose plainte à la police.

#Arnaque
#Cyberharcèlement
#Intimidation sexuelle
#Nudes
#Sextortion

  • La règle des dix minutes – Ne rajoute sur les réseaux sociaux que des personnes avec lesquelles tu as parlé hors ligne pendant au moins dix minutes. En effet, on ne sait jamais s’il s’agit vraiment de la personne qui apparaît sur la photo de profil.
  • Le like de quelqu’un que tu ne connais pas ne vaut rien. Vérifie donc les paramètres de confidentialité et paramètre tes comptes sur ‘privé’ !
  • Utilise un nom d’utilisateur neutre – Tu trouves peut-être Maxchaud69 ou B00BIES007 marrants, mais ces noms attireront une attention non désirée. Fais gaffe !
  • Via le jeu et à propos du jeu ! Si tu es gamer, ne partage pas sans réfléchir des infos personnelles avec d’autres gamers que tu ne connais pas. En effet, même ici, on ne sait jamais vraiment quelles sont les intentions des autres. N’hésite donc pas à discuter de stratégies et de tactiques de jeu, mais ne parle aux autres gamers qu’à propos du jeu et, de préférence, uniquement via la fonction chat du jeu.
  • Apprends à reconnaître les faux profils sur Insta ou TikTok. Vanessa120394904 est probablement fake.
  • Adulte de confiance. Tu te sens mal à l’aise à propos de quelque chose en ligne ? Tu as l’impression que quelqu’un te pousse à partager des images que tu n’as pas vraiment envie de partager ? Parles-en à un adulte de confiance.

#Arnaque
#Cyberharcèlement
#Intimidation sexuelle
#Nudes
#Sextortion